DECLERCQ PASSEMENTIERS n’a jamais cessé de produire des passementeries de grande qualité. L’entreprise a toujours préservé les techniques ancestrales de la passementerie, tout en innovant en permanence. Dans la reconstitution historique, comme dans la création pour la décoration contemporaine, Declercq Passementiers s’est imposé comme l’un des piliers de ce métier.

Au sein des ateliers de fabrication, tisseurs, retordeurs et petites mains façonnent, tissent, brodent, remplissent, créent galons, franges, jasmins, glands, cartisanes et autres merveilles...

Elisa Declercq dirige avec talent les ateliers de fabrication, où 80% des articles sont entièrement fabriqués à la main. Tisseurs, retordeurs, petites mains, autant de doigts agiles qui façonnent, tissent, brodent, remplissent, créent galons, franges, jasmins, glands, cartisanes et autres merveilles...

LES ÉTAPES DE FABRICATION :
En amont, le réassort consiste en la recherche des différentes matières permettant la fabrication d’une commande. On groupe les fils par grosseur et par qualité, dans les bons coloris, et suivant l’emploi (fond, trame, guipure…).
Si les matériaux ne peuvent être trouvés dans le stock existant, il faut préparer des écheveaux de matière brute et les faire teindre. Après la teinturerie, ils sont ensuite dévidés (dévidage). On procède ensuite à l’ourdissage, préparation des chaînes pour les métiers à tisser. Si le produit à fabriquer comporte des apprêts, ceux-ci sont préparés par le retordeur (retord).

au tissage mécanique sur des métiers Jacquard. Ces métiers permettent de réaliser des galons au tissage complexe (brochés) et un certain nombre de crêtes simples.

au tissage à la main (crêtes complexes, galons velours, franges moulinées et torses).

au travail à l’établi, pour les confections manuelles non mécanisables (glands, apprêts, crêtes complexes...).